26 août 2015

CHRONIQUE : NEKFEU - FEU

 

NEKFEU - FEU

 

 

nekfeu

Ça fait longtemps qu’on attendait le premier essai solo de Nekfeu. Depuis toujours en fait, depuis ses inimitables freestyles sur le net, à l’époque ou 1995 n’avait même pas encore explosé. On savait qu’on arriverait à ce jour ou le fennec sortirait cet album. Depuis ces trois ou quatre années, on a même eu le temps de le fantasmer à plusieurs reprises. S’il l’avait sorti à l’époque, ca aurait certainement été un album de kickeur purement egotrip mais depuis, il a bien changé et bien muri. Au niveau du comportement déjà mais aussi, physiquement et musicalement. Fini la dégaine et la gouaille de petit branleur et place à un style plus mature, plus posé. Malgré son omniprésence avec 5 majeurs, S-Crew, L'entourage, 1995..., Nekfeu a pris le temps pour sortir son album "Feu" et pour le chérir.

Au final, "Feu" est une réussite avec tout de même quelques réserves. Commençons d'abord par ces points sensibles. L'album regorge de titres sur les relations avec les femmes. On connait l'attrait du fennec pour la gente fémininte (et pas seulement d'un point de vue sexuel) mais malheureusement, on a l'impression de subir ce thème un peu trop fréquemment. Même s'il évoque différents thèmes et différentes histoires, avoir les titres "Egerie", "Risibles amours", "Princesse", "Elle en avait envie" sur un même album paraît un peu too much sur le sujet et ce même si trois des quatres titres sont de bonnes qualités (on mets de côté "Princesse" qui est difficilement audible malgré tout le respect que je porte à Némir). En effet, il est difficile de mettre en cause les textes ou le flow de Nekfeu mais la redondance du sujet peut lasser légèrement. Si tout le reste de l'album était parfait, on lui pardonnerait directement, malheureusement, on se retrouve aussi avec des chansons plutôt insipides comme "Jeux d'ombres" ou encore "Mon âme", deux titres parfaitement eclipsables et anecdotiques.

NEKFEU COVER

Tout n'est pas noir, loin de là ! On remonte un peu le niveau avec son titre en passe passe avec Alpha Wann "Point d'interrogation" et son featuring avec le S-Crew "La moue des morts". Ces deux titres sont déja plus intéressants même s'ils restent plutôt basiques et n'éblouissent pas.

Heureusement, il reste une bonne moitié d'album tout simplement excellente à commencer par "Nique les Clones part. II" qui frôle la perfection que ce soit au niveau texte, flow et instru. La meilleure track de l'album, clairement. Juste en dessous, on trouve "Martin Eden", "Avis de tempête", "Le Horla" et "Laisse aller" qui se trouvent largement au dessus du lot d'une majeure partie de ce que l'on peut avoir dans le rap français actuellement. Et même sans comparer aux autres (car vu le niveau, c'est pas trop dur), ces titres font figures de réussite. D'autres titres comme "Reuf", "Ma dope" et "Etre humain" sont aussi de très bonnes chansons mais parfois plombés par des featuring pas spécialement utiles. "Etre humain" possède un joli texte touchant malgré quelques facilités mélodramatiques un peu maladroites ("quand maman était enceinte, je lui mettais des coups dans le ventre, je lui ai fait du mal avant même de naitre", nan mais sérieux?).

nekfeu-en-feu-lol

Rassurez-vous le reste de la chanson et la majeure partie de l'album sont d'une finesse d'écriture rare et la plume de Nekfeu est toujours aussi belle. Dommage qu'il manque certains couplets/sons de ces derniers freestyles qui étaient tout bonnement incroyables.

Si je peux avoir l'air sévère avec l'album de Nekfeu, c'est peut être parceque j'en attendais beaucoup. Toutefois, depuis sa sortie, le CD tourne régulièrement dans le poste, preuve de l'excellente qualité du projet. Une bonne moitié des tracks fait partie de ce qu'il se fait de mieux actuellement. Nekfeu kick et en plus, ça a du sens. Malgré ces réserves un peu génantes pour moi, cet album mérite l'engouement qui lui a été réservé. Il faut aussi dire qu'il est difficile de contenter l'auditeur à 100% lorsqu'on fait le choix de varier les instrus, les univers, les thèmes. Il est vrai que, par exemple, si on prend l'album d'Hugo TSR, il n'y a que deux possibilités : soit on aime, soit on aime pas, tant toutes les chansons sont dans un style commun. Ici, toute cette variété fait qu'il est difficile de tout aimer (chacun y trouvera certainement son compte) mais les points communs entre toutes les chansons présentes sur "Feu" sont un travail d'écriture et de variations de flows vraiment impressionnantes et une technique incontestable.

Pas l'album parfait, certes, mais un des meilleurs albums de 2015 malgré tout et la preuve que Nekfeu est probablement un des meilleurs rappeurs français actuel, nouvelle et ancienne génération confondue.

Ma note : 8/10 
 

Posté par biquettepower à 11:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur CHRONIQUE : NEKFEU - FEU

    Bonjour,
    C’est pour moi le meilleur album de rap de cette année. Je me suis même procuré plusieurs extraits de Feu en sonneries mobiles sur http://m.mplay3.fr/ . J’ai découvert Nekfeu grâce à Rap Contenders et je dois admettre que le petit de l’Entourage a bien avancé dans sa carrière. À la prochaine.

    Posté par Michaël Genoux, 30 octobre 2015 à 18:32 | | Répondre
    • Merci pour tes commentaires

      Posté par Gib, 26 novembre 2015 à 14:39 | | Répondre
Nouveau commentaire