15 juillet 2015

I.N.C.H - NI SAINT NI SAUF

 

"La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin, surgir l’œuvre du malin."

Dans mes deux derniers posts, vous avez peut être remarqué que j'avais posté plus ou moins deux fois la même chose : la même vidéo, les mêmes remarques sur les concerts de Vald au Mizmiz... Si j'ai fait ça, ce n'est pas parceque j'avais envie de me répéter ou pour faire un effet de style mais juste car j'avais oublié que j'avais déja écrit tout ça une première fois ! Si j'oublie un peu ce que je fais, c'est parceque je bois (et pas que de l'eau minérale).Et si je bois de l'alcool, c'est parceque je traîne dans des bars et des festivals et que j'y rencontre I.N.C.H qui m'offre des verres de rhum-Jafaden et de vodka-Redbull ! Bien sûr, il est facile de rejeter la faute sur le fameux beatmaker (et de l'accuser à tort!) mais, pour tout vous dire, cela m'a juste servi à introduire cet article sur l'album/compilation "Ni Saint Ni Sauf" d'I.N.C.H.

 

inch ni saint ni sauf

 

Sortie il y a environ un an, "Ni Saint Ni Sauf" regroupe 21 titres de divers artistes (Hugo TSR, Vald, Loko, Swift Guad, Saké, Al Tarba, Sheryo...) qui ont posé sur des instrus d'I.N.C.H. Une partie de ces sons étaient déja connus de ma personne puisque j'ai déja dans ma petite collection les albums "Fenêtre sur rue" d'Hugo, le "cours de rattrapage" de Vald ou encore la "Marche Arrière" du Gouffre. Bien sûr, toutes les instrus de cet album sont realisés par I.N.C.H et c'est du vraiment bon boulot. Ce qui est aussi intéressant lorsqu'on achète l'album est que, dans le petit livret inclus à l'intérieur, le beatmaker donne une petite anecdote sur la création de chaque son et parfois sur le morceau qu'il a samplé pour faire son instru. En tous cas, il sort de tout ça quelques petites pépites telles que les instrus de "Alors dites pas", "Aïe Aïe Aïe", "Télécommande" (sur un sample du "temps des cathédrales !!), le "Marche Arrière" de Saké, "La Ive", "Vida Loca", "Bon rétablissement"... Difficile d'en choisir quelques unes tant le travail est carré, avec une identité propre et correspondent presque toutes à la perfection à la prestation du MC qui a posé dessus. Bien sûr, il serait largement possible de faire des "faces B" et d'autres rappeurs pourraient imprimer leur style sur ces instrus mais, honnêtement, sur des sons comme "Télécommande", il est difficile d'imaginer quelqu'un livrer une meilleure prestation que celle de Loko tout comme la combinaison L'indis/Loko/Hugo qui fonctionne à merveille sur l'instru de "Médaille d'Or" (même si à la base, l'instru était prévue pour autre chose). Autre exemple : la zik de "Vida Loca" est totalement en phase avec les textes et l'ambiance que donnent Al Tarba et Swift Guad. Sur "Ni Saint Ni Sauf", en plus du rap français, vous trouverez aussi quelques morceaux étrangers comme celui de Taïwan Mc qui va vous emporter un peu loin du bîtume parisien et vous mettre son refrain dans la tête ou encore l'original et soul "On & On" d'Erykah Badu.

inch photo

 

S'il est impossible de réfuter la qualité des prods de "Ni Saint Ni Sauf", il est aussi difficile de reprocher la sélection des rappeurs présents dessus. Ensuite, bien sûr, tout dépendra de vos goûts et forcément vu le nombre de participants (plus de 25), il se peu que vous en préfériez certains que d'autres mais tous méritent leur place sur cette album/compilation. Allez, vous vous dites surement que je ne me mouille pas et vous avez raison ! Alors, puisque c'est comme ça, je vais vous donner la liste des sons que je préfère et celles que j'écoute le moins.

Les plus écoutés :

- Aïe Aïe Aïe (Tragik/ Swift Guad/ Al'Tarba/Lars) pour la puissance vocales des MC's couplé à la puissance de l'instru.

- Télécommande (Loko) pour l'instru complètement folle, le texte de Loko juste énorme et le refrain qui donne envie de chantonner. 

- Marche arrière (Saké) pour la limpidité de l'instru qui laisse la place à Saké pour claquer son "clash" de façon impériale. 

- Vida Loca (Al Tarba/Swift Guad) pour le sample mélancolique qui colle parfaitement au thème de la chanson.

- Médaille d'or (L'indis/Loko/Hugo) pour le thème lyricalement exploité à fond et la combinaison de ces trois artistes.

- Alors dites pas (Hugo) et La Ive (Vald/Georgio) que je connais par coeur mais dont je ne me lasse pas.

Les moins écoutés :

- Mets le volume fils (Katana/Alpha Wann). Déja pas fan absolu de ces deux artistes, je trouve que leur collaboration n'apporte pas grand chose.

- On est là (Sheryo). Un morceau cool mais qui ne me parle pas et ne marque pas spécialement.

- Au pied de la lettre (A'S/Deza'Roi). Une chanson que j'aime bien et je pense que j'y reviendrais quand j'aurai saigner le reste. Pour l'instant, pas dans mes préférés.

- Dans la même position (Paco). Comme pour "Au pied de la lettre", j'aime bien le son mais ce n'est pas celui que j'ai envie d'écouter quand j'allume le poste. Peut-être plus tard, ça me laisse de la marge !

Pour conclure, un CD à acheter les yeux fermés pour les accrocs au bon rap français (et même plus !)

Note : 8/10

Allez, à la votre !

inch gib

Posté par biquettepower à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur I.N.C.H - NI SAINT NI SAUF

    Salut l’ami,
    Excellent ! J’ai également cet album chez moi, et comme toi, j’aime beaucoup Marche arrière et Télécommande. C’est ça que j’appelle du bon rap (pas Booba ou La Fouine).

    Posté par Michaël Genoux, 30 octobre 2015 à 18:32 | | Répondre
Nouveau commentaire